Le Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara s’est engagé ce mardi 28 novembre à Abidjan en faveur de la campagne mondiale dénommée Heforshe et du lancement de ce mouvement en Côte d’Ivoire. 

La cérémonie a eu lieu au palais présidentiel en présence de nombreuses autorités politiques, administratives et diplomatiques dont le Docteur Phumzile Mlambo-Ngcuka Directrice Exécutive d’ONU Femmes et par ailleurs Secrétaire Générale adjointe des Nations Unies. Elle a egalement enregistré la participation de plusieurs représentantes d’organisations de femmes ainsi que la société civile.

 

Cette inscription fait du Chef de l’’Etat Ivoirien, le Président d’Afrique Francophone et le deuxième d’Afrique après son homologue Rwandais à s’engager pour le Heforshe. Il a reçu à cet effet une distinction comme acteur de la campagne pour l’égalité des sexes.

L’engagement du Président Alassane Ouattara vient ainsi couronner les efforts du Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité dans le cadre de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement visant à promouvoir l’égalité entre les sexes et la parité entre hommes et femmes dans les instances de décisions. 

La Ministre Mariatou KONE a salué les efforts du Président de la République puis elle a rappelé les actions de grande envergureréalisées par le président de la République pour l’autonomisation de la Femme, la promotion du genre et la protection des femmes à travers la lutte contre les violences basées sur le genre.

 

Toutes ces actions ont permis, selon elle, de retirer la Côte d’Ivoire de la liste noire pour les violences faites aux femmes. 

 

La Directrice Exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, a, pour sa part, salué l’engagement du Président Alassane OUATTARA à agir pour l’égalité des sexes et promis d’accompagner la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre des actions en faveur de la promotion du genre. 

Le Chef de l’Etat s’est, quant à lui, félicité de cette initiative salutaire et a pris l’engagement d’œuvrer résolument pour l’élimination de toutes les formes de violences basées sur le genre, par la mise en œuvre d’un Plan national d’actions de lutte contre les pratiques néfastes telles que les mariages précoces et les mutilations génitales féminines en Côte d’Ivoire d’ici 2020

Il a rappelé que l’égalité entre les hommes et les femmes est un principe consacré dans la Constitution de la 3e République et a promis d’œuvrer afin que ce principe devienne une réalité. 

 

Le Chef de l’Etat n’a pas manqué de féliciter la Ministre Mariatou Koné pour son ardeur au travail. ‘’ Je tiens à vous féliciter pour le lancement de cette campagne mais également pour votre dynamisme. On vous voit bouger aussi bien en Côte d’Ivoire qu’à l’extérieur dans le cadre des droits des femmes et de la Solidarité. » a-t-il soutenu

 

HeForShe (« Lui Pour Elle ») est une campagne de solidarité pour l’égalité des sexes lancée par l’ONU Femmes. Son objectif est de faire participer les hommes et les garçons dans le combat pour l’égalité des sexes et les droits des femmes, en les encourageant à prendre des mesures contre les inégalités rencontrées par les femmes et les filles.

Fondée sur l’idée que l’égalité des sexes est une question qui touche tout le monde - socialement, économiquement et politiquement - cette campagne cherche à impliquer activement les hommes et les garçons.

 

Publié dans Actualité

L’une des innovations de la Grande phase des indemnisations est sans nul doute les réparations communautaires. Avant leur mise en œuvre, associations de victimes, leaders communautaires, élus locaux, agences du système des Nations Unies, organisations de la société civile…prennent part à un atelier de validation d’un plan de réparations communautaires à Yamoussoukro. 

Cet atelier ouvert par la Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou KONE intervient après « les missions effectuées, du 26 avril 2017 au 16 juin 2017, dans les localités du Nord, du Centre, du Centre-Ouest, de l’Ouest, du Sud-Ouest et d’Abidjan. Ces missions ont permis de recueillir les besoins des populations en matière de réparation communautaire. Les réparations communautaires contribuent au renforcement de la cohésion sociale et visent également le développement dans une localité donnée. « Les réparations communautaires apportent des réponses aux droits à la santé, à l’éducation, à l’alimentation en eau potable, au relèvement économique des populations pour que celles-ci retrouvent leur dignité. Elles apportent des réponses à la protection de l’enfant et de la mère, à la promotion et à l’autonomisation de la femme, à la satisfaction des besoins des jeunes, éloignant d’eux l’oisiveté qui est une source constante d’insécurité et de fragilisation de la paix sociale», a précisé le Professeur Mariatou, en charge de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité. 

La ministre a également rendu un hommage au Président Alassane Ouattara pour son implication personnelle dans la réussite du processus. « Le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, a fait de la réparation des préjudices des crises survenues en Côte d’Ivoire l’une des priorités de son Gouvernement. L’indemnisation des victimes a pu démarrer grâce à sa ferme volonté de mettre la réparation des préjudices au cœur du processus de réconciliation nationale.

A l’issue de l’atelier de deux jours de réflexion, un plan de réparations communautaires sera adopté. Ce document validé va enclencher le processus de mise en œuvre des réparations communautaires. 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Actualité

Après la ville de Bongouanou l’année dernière, Abidjan a accueilli le mercredi 15 novembre,   la célébration officielle de la  21 eme édition de la journée nationale de la paix autour du thème : « la participation de tous à la sécurité, gage de  paix ». 

Initié par le Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité avec l’appui du Secrétariat d’Etat chargé de l’enseignement professionnel, cette célébration a été présidée par le Premier Ministre Ivoirien  Amadou GON COULIBALY avec la présence de nombreux membres du Gouvernement. 

Plusieurs temps forts ont meublé cette 21 eme commémoration. Ce sont entre autres,  la présentation d’un film institutionnel sur les avancées du processus de paix en Côte d’Ivoire,  les témoignages de certaines victimes de la crise post électorale, la décoration de quinze personnalités composée de quelques membres du gouvernement, du corps préfectoral et  des acteurs de la société civile dans l’ordre de la solidarité dont Frejus Konan. En effet ce jeune étudiant avait fait preuve de bravoure et de solidarité en portant assistance lors d’un accident survenu au carrefour de la vie à Cocody. Son assistance avait permis à l’une des accidentées d’avoir la vie sauve. 

Invité à cette cérémonie, Kacou Brou ex leader de la galaxie patriotique, revenu d’exil grâce à la main tendue du Président de la République n’a pas manqué  de traduire sa reconnaissance aux autorités et promets s’engager dans le processus de paix. « Je voudrais saluer le Président de la République et son Gouvernement  qui ont œuvré à notre retour heureux au pays. Pour la paix en Cote d’Ivoire, je m’engage à m y impliquer pour que notre pays retrouve sa place de locomotive dans la sous région ouest africaine » a t-il promis.

 Lors de son allocution, la Ministre  Mariatou Koné a indiqué que la célébration de la JNP se présente comme une belle opportunité d’introspection individuelle et collective et permet de nous interroger sur nos rapports aux autres, surtout de nos rapports avec ceux qui pensent ou agissent différemment.

 Pour elle, la paix ne peut  se construire et s’entretenir durablement qu’avec la contribution de tous.  Et d’affirmer que c’est par une perception holistique de la sécurité, chacun de nous étant un maillon essentiel de sa mise en œuvre, qu’il nous sera possible d’installer une paix sociale durable en Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, la Ministre a indiqué que « participer à la sécurité, c’est renoncer  à toutes les formes de violence physique ou verbale qui portent atteinte à la vie, à la liberté et à la dignité des autres ».

 

Le Premier Ministre Ivoirien Amadon Gon Coulibaly pour sa part,  s’est félicité  du leadership et des nombreux résultats obtenus par la Ministre Mariatou Koné à la tête de sn département Ministériel. Il n’a pas manqué d’encourager les ivoiriens et particulièrement les leaders à plus d’engagement dans le cadre de la promotion de la paix. « Plus on est responsable dans la société, plus notre engagement pour la paix doit être fort » a-t-il soutenu.

 

Publié dans Actualité

Le Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité,  a procédé ce  lundi 30 octobre à Abidjan au lancement de  la grande phase  d’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire. 

Ainsi  deux cent soixante trois  victimes composées d’ayant- droits de personnes décédées, de personnes blessées, des ménages en état de précarité avancée, des veuves et des orphelins  ont-ils reçu  réparation du gouvernement à l’occasion du lancement .

La Ministre n’a pas manqué d’apporter des précisions sur ce processus.  « La grande phase qui démarre aujourd’hui intègre d’autres formes de réparations. Au niveau individuel, il s’agit de la prise en charge scolaire pour les orphelins et le financement  des activités génératrices de revenus pour les victimes en situation de précarité. Toutes les victimes dont les noms figurent  dans notre base de donnée et dont les dossiers ont été validés seront prises en compte sans exception», a rappelé le Professeur Mariatou Koné. 

Outre ces nouvelles mesures, il y a les réparations communautaires. Elles ont démarré par les consultations dans toutes les régions du pays ; ces consultations seront validées au cours d’un atelier qui se tiendra dans les prochaines semaines. Ce volet bénéficie de l’appui des partenaires techniques et financiers ainsi que des organisations et institutions internationales telles que le Fonds des Victimes de la Cour Pénale Internationale (CPI) qui était représenté au cours de cette cérémonie de lancement.

Une action  que saluent les victimes par la voix de leur porte-parole Gohore Bi Vanié. « Aujourd'hui lundi, nous sommes délivrés, nous voilà rassemblés au siège de la consolation, au siège de la solidarité, le PNCS pour bénéficier du yako du président Alassane Ouattara. Comment ne pas exprimer notre gratitude et notre reconnaissance à l'État de Côte d'Ivoire qui a pris sur lui-même de nous indemniser. C'est la preuve que le président Alassane Ouattara se soucie de nous, parents de victimes. Nous disons merci au chef de l'État mais nous disons aussi merci à la ministre Mariatou Koné» a-t-il soutenu

La Ministre a saisi cette tribune pour inviter l’ensemble des victimes et au-delà,  tous les ivoiriens à l’apaisement et au renforcement de l’unité nationale. « Malgré vos douleurs, je vous invite à l’apaisement et au renoncement à la vengeance. Par nos sacrifices et concessions réciproques, nous avons tenu le pari de réussir l’élection présidentielle d’octobre 2015 dans un environnement apaisé. En cette circonstance, nous avons mis l’intérêt général avant tout autre intérêt particulier ou partisan. Il en fit de même pour les élections législatives de 2016 ou en dehors de quelques cas isolés, le scrutin s’est déroulé dans un climat de non-violence. Pour rester dans cette dynamique du renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale, nous devons absolument intégrer la culture de la paix et de la non-violence dans nos attitudes et comportements quotidiens». 

Cette grande phase intervient  après le lancement de la phase pilote le 04 aout 2015 par le Chef de l’Etat Ivoirien Alassane Ouattara. Cette première phase a permis au Gouvernement d’indemniser 4500 victimes à savoir 3500 ayant droits de personnes décédées et 1000 blessés figurant sur les listes issues de la cellule spéciale d’enquêtes et instructions, de l’ex ADDR ainsi que l’ex Ministère de la solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant. 

 

 

 

 

 

Publié dans Actualité