Vous êtes ici : Accueil

LA MINISTRE EUPHRASIE KOUASSI ECHANGE AVEC LES FEMMES DES PARTIS POLITIQUES IVOIRIENS SUR LE RELÈVEMENT DU TAUX DE REPRÉSENTATIVITÉ DES FEMMES AUX FONCTIONS ÉLECTIVES

jeudi 26 mai 2016 17:49

Elles se sont mobilisées massivement pour répondre à l’invitation de la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant, Madame Euphrasie Yao Kouassi. Elles, ce sont les femmes des partis politiques ivoiriens.  C’était le Mercredi 25 Mai 2016 à  la salle de Conférence du Ministère  de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant.  L’objectif  de cette  rencontre  était avant tout pour ces femmes d’échangé sur la stratégie à utiliser pour gagner le pari d’au moins 30% (des postes électifs et de décisions) avec ou sans la loi sur la parité du genre. Elles ont travaillé à l’harmonisation  des stratégies de plaidoyer auprès des décideurs des partis politiques. 

« Le combat que nous menons est celui du relèvement du très faible taux de représentativité des femmes de Côte d’Ivoire et non celui d’un parti politique. Nous avons nos idéaux que nous défendons au sein des différents partis politiques, mais actuellement, il s’agit de la Femme et  plus précisément de la Femme ivoirienne » a  indiqué la Ministre Euphrasie. Elle a appelé ses sœurs à l’union. « Nous devons harmoniser nos actions, travaillé en synergie, éviter les actions individuelles souvent même contraire, opposé à la dynamique impulsée par le Ministère de la Promotion de la Femme, qui est de favoriser la pleine participation des femmes dans la conduite dans la conduite des affaires de l’Etat », a-t-elle  ajouté.

Ces femmes issues de  partis politiques de colorations différentes  ont fait taire leurs différences pour laisser s’exprimer leur intérêt commun : celui de la valorisation des compétences féminines. D’une seule voix,  elles se sont engagées à œuvrer davantage pour que 30% des postes électifs et nominatifs soit occupés par les femmes.  

« Tous naissons égaux. Pourquoi  il y a- t-il plus d’hommes aux postes de responsabilité, de décision que les femmes ? » ;  S’est  interrogé le Prof N’DRI YOMAN, Présidente de l’Alliance des Femmes de Côte d’ Ivoire.  « La femme a autant  le savoir, le savoir-faire et le savoir être que l’homme. Il est donc temps que celle-ci prenne la place qui lui revient auprès de l’homme.  La Côte d’ Ivoire a besoin de ses fils et filles pour arriver au développement durable » a-t-elle  insisté.

 La Ministre soutenant ces propos s’est dite heureuse et satisfaite de cette rencontre. Elle  a galvanisé ces femmes en ces termes : « Fières ivoiriennes,  la Côte d’ Ivoire nous appellent, soyons artisanes de l’Ivoirienne nouvelle.  Levons nous pour bâtir, ensemble, main dans la main, avec les hommes la Côte d’ Ivoire émergente ». 

Notons que dans le cadre des actions pour le relèvement du taux de représentativité des femmes dans les instances de prise de décisions, le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfance a organisé en avril dernier un atelier de réflexion sur les stratégies à mettre en place pour aboutir à un changement significatif profitable à tous. Il a réuni plus de 200 femmes issues des partis politiques, de la société civile, des confessions religieuses, des autorités administratives et politiques, des milieux académiques, des media et du secteur privé. Au cours de cette réflexion, le principe d’une démarche consensuelle auprès des pouvoirs publics en vue de l’adoption d’une loi prescrivant la participation d’au moins 30% de femmes aux instances de prise de décision, en vue de la pleine réalisation de la parité a été adopté.