Vous êtes ici : Accueil

Autonomisation de la femme : 1ère édition de la foire commerciale des IFEF

mardi 13 septembre 2016 16:52

La 1ère édition de la  Foire des Institutions de Formation et d’Education  Féminine (IFEF) s’est ouverte  le vendredi 09 septembre 2016, sous la présidence de la ministre de la Promotion de la femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Mme Euphrasie KOUASSI YAO, en présence de plusieurs personnalités. 

 Les projecteurs illuminent les installations de l’espace Sococé des deux Plateaux pour faire découvrir aux populations les énormes potentialités de ces centres de formation.

S’exprimant à l’ouverture de cette foire,la ministre de la Promotion de la femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Mme Euphrasie KOUASSI YAO, a remercié les différents partenaires pour les actions qu’ils mènent en faveur du développement de notre pays et en particulier en faveur de la promotion et de l’autonomisation des femmes,de la réduction des inégalités entre les sexes et de lutte contre les Violences Basées sur le Genre. 

C’est donc à juste titre, qu’elle souhaite un renforcement du  partenariat en vue de l’atteinte des objectifs communs poursuivis.

« L'autonomisation de la femme est le processus par lequel la femme acquiert suffisamment de capacités pour produire des richesses et maitriser la gestion de ces richesses pour son propre épanouissement, celui de ses enfants, de sa famille voire de sa Communauté», a-t-elle déclaré. 

Avant de clore son propos, la ministre a dressé le bilan de l'année académique écoulée. "Pour l’année scolaire 2015-2016, ces IFEF ont enregistré 4.737auditrices in situ, 4.712 bénéficiaires hors IFEF et 11.164 femmes de groupements encadrées dans le cadre de leurs activités d’autonomisation (formation à la gestion coopérative, la comptabilité simplifiée et le budget familial)".

Deux anciennes auditrices des IFEF, Mme yofoa Anne et N’Douba  Aline, ont exhorté leurs sœurs et filles déscolarisées à s’inscrire dans les IFEF, pour un mieux-être et leur autonomisation.

Après la coupure du ruban symbolique, Euphrasie KOUASSI YAO, accompagnée des personnalités, a visité les stands pour apprécier le savoir-faire de ces valeureuses dames qui ont egalement procédé à la vente des articles réalisés.

Les Institutions de Formation et d’Education  Féminine (IFEF), il faut le rappeler, sont des structures parascolaires où des offres alternatives d’éducation sont proposées pour assurer à la population féminine analphabète ou déscolarisée, une formation et un encadrement spécifique susceptible de faire d’elles de véritables agents de développement. Elles sont les premières structures d’éducation et de formation féminine non formelle dont notre pays s’est doté.

Et cela, dès l’année 1958 pour faire face à la problématique de la sous scolarisation des filles. 

Depuis leur création, les objectifs assignés à ces structures ont connu des évolutions pour s’adapter aux besoins de la société en perpétuelle mutation.

Ainsi, de la simple initiation à la lecture, à l’écriture et au calcul, les foyers féminins aujourd’hui IFEF sont appelées à doter les filles et les femmes de qualifications et de compétences indispensables à leur autonomisation, à leur contribution à l’amélioration des conditions de vie de leur communauté et à leur participation au processus de développement du pays.

 

Initié par le Ministère de la Promotion de la femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, à travers sa Direction de la Formation et de l’Autonomisation de la Femme (DFAF), en collaboration avec la NSIA et l’UNFPA, cette foire constitue une tribune d’exposition des produits exécutés par les IFEF, destinés à la vente.

Les lampions se sont éteints sur l’évènement le samedi 10 septembre 2016.