Vous êtes ici : Accueil

Campagne référendaire : La ministre Euphrasie Yao fait du porte-à-porte pour sensibiliser les familles à Bouaké

vendredi 28 octobre 2016 10:58

 Euphrasie Yao, ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant a procédé le lundi 24 octobre 2016 à une compagne de proximité dans les quartiers de Bouaké pour le vote massif du OUI au référendum du 30 octobre prochain.  Son objectif est de  sensibiliser et expliquer le bien-fondé de la nouvelle Constitution dans les foyers, tout en exhortant à voter pour le OUI et toujours faire confiance au Président Ouattara. Pour réussir cette mission, la ministre Euphrasie Yao a procédé par le porte à porte. « Cette Constitution est une Constitution Pro-développement. Si elle est votée, elle renforcera l’unité entre les ivoiriens et dans les familles. Elle prône l’égalité entre les sexes, fait la promotion de la femme, des jeunes, des enfants et des personnes handicapées », a-t-elle dit partout où elle est passé

Appelant ainsi, les cadres et élus à investir le terrain pour la mobilisation et la sensibilisation.

     Du quartier dans les familles Gouet,Coulibaly de  Broukro et  Koko , en passant par N’gatakro, Ahougnansou, Belleville, Dar-es salam  dans le village de minankro  dans la famille Fétay, Euphrasie Yao, toute la journée du lundi 24 octobre a communié avec les populations autour, ce qu’elle a qualifiée de ‘‘bonne nouvelle’’. Pour cette énième étape de la sensibilisation, elle a exhorté les populations à se mobiliser pour le plein succès du meeting de clôture du président Alassane Ouattara au stade de la paix de Bouaké. « Le Président Alassane Ouattara veut doter la Côte d’Ivoire d’un parchemin pour la paix, la stabilité et le développement. Il faut que Bouaké sorte massivement pour voter le OUI à 100% au soir du 30 octobre », a-t-elle demandé.

 

    Notons que depuis le lundi dernier, la ministre Euphrasie Yao a investi le terrain à Bouaké, rassurant les commerçantes, les femmes leaders d’opinion, les associations et mouvements de femmes pour faire d’elles a-t-elle dit, les apôtres de l’espoir en Côte d’Ivoire.