Vous êtes ici : Accueil

Commémoration de la Journée mondiale de lutte contre la traite des êtres humains

mercredi 6 septembre 2017 15:11

Ivoiriennes, Ivoiriens, 

Chers compatriotes,

La Côte d’Ivoire, comme d’autres pays de la sous-région ouest-africaine, notamment le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigéria et le Cameroun, est sous la menace de ce phénomène caractérisé par un schéma de traite transfrontalière circulaire, en tant que pays d’origine, de transit et de destination.

En guise de réponse à ce fléau grandissant, notre pays s’est engagé résolument, depuis 2011, dans un processus de criminalisation de tous les actes de traite des êtres humains, tel que recommandé en 2010 par l’Assemblée Générale des Nations Unies, à travers le plan d’actions mondial pour la lutte contre la traite des personnes.

L’élaboration d’une stratégie nationale, assortie d’un plan d’action 2016-2020, l’adoption de la loi n° 2016-1111 du 08 décembre 2016 et la création d’un comité national multisectoriel de lutte contre la traite des personnes, présidé par Monsieur le Premier Ministre, en constituent des actes majeurs.

Ivoiriennes, Ivoiriens, 

Chers compatriotes,

Je voudrais ici, exprimer la gratitude du Gouvernement et des victimes ivoiriennes à nos partenaires bilatéraux et multilatéraux, notamment à l’ONUDC et à l’OIM.

Par leur engagement et leurs efforts quotidiens dans l’accompagnement de la Côte d’Ivoire, ils apportent une contribution inestimable à la lutte contre un phénomène qui porte gravement atteinte à la dignité humaine.

Je voudrais enfin exhorter tous les acteurs nationaux et internationaux à la mobilisation générale, afin que cesse cet esclavage des temps modernes, dans les plantations, les exploitations minières clandestines, les domiciles, les établissements de nuit ou d’autres lieux où les droits humains, surtout ceux de femmes et des enfants sont bafoués.

Tous, ensemble, pour la protection et la promotion des droits des victimes de la traite des personnes.

 

Abidjan, le 30 juillet 2017

Pour le Gouvernement

 

Professeur Mariatou KONE