Vous êtes ici : Accueil

Traite de personnes : Les six (6) chinoises victimes ont regagné leur pays

vendredi 15 septembre 2017 20:43

Le Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, accompagnée de certains de ses collaborateurs,  était le 14 septembre 2017, en début d’après-midi, à l’aéroport International Félix Houphouët Boigny d’Abidjan.

 

C’était à l’occasion du départ des six jeunes dames chinoises, victimes de traite de personnes.  Un voyage financé entièrement par l’Etat de Côte d’Ivoire dans la cadre de la loi contre la traite des personnes. « Nous sommes venus cet après-midi nous assurer qu’elles sont bel et bien dans l’avion conformément à leur souhait de regagner leur pays. Elles avaient très peur de revivre ce cauchemar et maintenant qu’elles sont dans l’avion, je pense qu’elles se sentent rassurées », a indiqué la Ministre au pied de l’avion.

 

Visiblement très émues, ces jeunes  dames n’ont pas manqué d’exprimer toute leur reconnaissance aux autorités ivoiriennes. « Merci aux autorités Ivoiriennes, merci au Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité qui a nous a protégé et qui nous permet de rejoindre aujourd’hui notre pays. Merci merci » a déclaré  l’une des victimes.

 

Quant à la suite de cette  affaire, la Ministre s’est voulue formelle. « Les bourreaux sont en prison et la justice fera son travail. En outre, je voudrais réitérer l’engagement du Gouvernement à combattre avec la plus grande fermeté, tous ceux ou celles qui se rendront coupables de traite de personnes » a-t-elle ajouté.

 

En effet, on s’en souvient, l’affaire avait été portée devant les autorités policières et judiciaires le 28 juillet dernier. Selon les informations fournies par les autorités policières en charge du dossier,  ces chinoises  dont l’âge est compris entre 24 et 38 ans se sont retrouvées à Abidjan à  l’invitation de leur compatriote résidant à Abidjan. Celui-ci,  leur  aurait promis un emploi et des meilleures conditions de vie. Sur le sol ivoirien, les réalités seront toutes autres. L’emploi promis n’était tout  autre que la prostitution.

 

Informée, la Ministre Mariatou Koné s’était aussitôt rendu à leur chevet et avait aussitôt mis sous la protection du Ministère, ces dames tout en assurant leur  prise en charge médicale, sociale  et psychologique.

 

Source : Mfpes