Vous êtes ici : Accueil

Conflit intercommunautaire de Goin-Debe : Le Ministère en charge de la Solidarité soulage les familles déplacées avec des vivres et non vivres

lundi 9 octobre 2017 12:08
« Nous sommes ce matin à vos côtés sur instruction du Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité pour vous apporter le réconfort du Gouvernement. Les autorités au plus haut niveau sont à pied d’œuvre pour trouver une solution durable à ce problème. Gardez votre calme et ne cédez surtout pas à la violence», a déclaré Michel Seka, Directeur de la Solidarité et de la Cohésion Sociale, le samedi 07 octobre 2017 dans la cour de la Préfecture de Guiglo à l’occasion d’une cérémonie de remise de vivres et de non vivres aux populations déplacées. Une assistance qui intervient suite à un conflit impliquant des populations autochtones Guéré et allochtones Baoulé, survenu le 25 septembre 2017 dans la forêt classée du Goin-Débé dans le département de Bloléquin. Selon les informations fournies par les autorités locales, ce conflit a eu pour conséquences une perte en vie humaine, de nombreux campements brulés et plus de cinq mille personnes déplacées dont environ cinq cent installés en permanence dans les locaux de la préfecture de Guiglo et dans le complexe socio-éducatif, structure du Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité. Ainsi, au nom de Madame la Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, le Directeur de la Solidarité et de la Cohésion Sociale a fait une remise symbolique au Préfet de région, Monsieur KONE Messamba, pour l’assistance aux familles déplacées, de dons en vivres et non vivres composés de riz, d’huile, de savon, de nattes, de seaux et de pâtes alimentaires. Une action saluée par les familles qui ont trouvé refuge à la préfecture de Guiglo et au complexe socio-éducatif depuis l’éclatement de ce conflit : « Nous disons un grand merci au Président Alassane OUATTARA, au Gouvernement et à la Ministre Mariatou Koné qui est toujours aux côtés des populations en détresse», a soutenu Yao Maxime, l’un des déplacés. Par ailleurs, ce dernier n’a pas manqué de plaider auprès des autorités compétentes pour une issue heureuse et définitive de ce conflit : « Nous plaidons pour que le Gouvernement puisse régler définitivement cette question. Nous voulons retrouver nos plantations et permettre aussi que nos enfants puissent reprendre le chemin de l’école. Depuis l’éclatement de cette affaire, les écoles ont fermé dans nos villages », a-t-il indiqué. Avant ce don, l’équipe du Ministère s’est rendue au chevet des blessés au Centre Hospitalier Régional. Après Guiglo, la délégation du Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité a mis le cap sur la Sous-préfecture de Zéaglo située à une trentaine de kilomètres de Guiglo. Accompagné par Kouadio Bertin, le Sous-Préfet, le Directeur Général de l’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale, M. Coulibaly Tiohozon, a dit être venu, au nom de la Ministre Mariatou Koné, exprimer le ‘’yako’’ du Gouvernement à la famille de Globei Goassé Fabrice, qui a perdu la vie durant ce conflit. Une démarche saluée par Gobléi Emmanuel, le père de la victime. Les parents et la notabilité ont également remercié la délégation : « Cela montre que le Gouvernement, notre père à tous, ne nous a pas abandonnés. Nous nous sentons réconfortés car c’est la seule délégation, toutes tendances confondues, qui est venue à nous depuis la mort de notre fils» ont-ils indiqué. Il faut noter que la Direction Régionale du Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité est depuis le début de la crise à la tâche pour la prise en charge des déplacés. Pour la cohésion sociale, la Ministre Mariatou KONE, en charge de la solidarité et de la cohésion sociale, a envoyé sur place une importante délégation d’Abidjan pour aider à la résolution de ce conflit depuis plus de trois semaines. La Ministre a en outre lancé plusieurs appels au calme et à la retenue.