Vous êtes ici : Accueil

Autonomisation de la femme : Le Ministère en charge de la Femme et ONU Femme s’accordent sur les priorités.

jeudi 12 octobre 2017 19:09

L’Opérationnalisation du Conseil National de la Femme, l’adoption par l’Assemblée nationale de la loi sur la parité et enfin le point sur les préparatifs de la visite en novembre prochain en Côte d’Ivoire,  du docteur Phumzile Mlambo-Ngcuka,  la directrice exécutive d’ONU Femmes.

Tels sont les points forts qui ont meublé l’audience accordée par le Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité à Awa N'Diaye Seck,  la toute nouvelle Représentante Résidente d’ONU Femmes en Côte d'Ivoire. La rencontre a eu lieu le lundi 09 octobre 2017,  au Cabinet de la Ministre Mariatou Koné logé au 16 ème étage  de la tour E au Plateau.

« Je viens de prendre fonction en Côte d’Ivoire.  Il était très important pour moi,  en votre qualité de Ministre de la Femme, de passer vous saluer, me présenter à vous et rappeler tout l’intérêt que le siège d’ONU Femmes accorde à la Côte d’Ivoire au niveau régional», indiqué la nouvelle responsable de l’agence onusienne  pour la Côte d’Ivoire.

La Ministre Mariatou Koné a saisi cette occasion pour présenter son département, puis solliciter l’appui d’ONU femmes dans le cadre du processus d’autonomisation de la femme : ‘’ Avant la fin de l’année, nous voulons rendre opérationnel le Conseil National de la Femme qui, dans notre vision, sera un organe autonome. Nous envisageons également faire adopter par l’Assemblée nationale la loi sur la parité. Il est pour l’instant à l’étape d’avant-projet de loi et nous prévoyons organiser des séances de formation et de sensibilisation pour mieux faire comprendre son intérêt », a soutenu la Ministre. Un plaidoyer qui a reçu un avis favorable auprès d’Awa Ndiaye Seck, qui promet fournir tout l’appui nécessaire en vue de tenir ce pari.

Par ailleurs, des dossiers également importants pour le Ministère comme la paix et la sécurité et la campagne Heforshe lancée en 2015 par ONU femmes, l’engagement des hommes contre les violences faites aux femmes ont également été évoqués : ‘’ Nous aurons des élections en 2020 en Côte d’Ivoire. Et nous mettons déjà des stratégies en place en faveur  de la paix. Vaux mieux prévenir que guérir’’, a rappelé le Professeur Mariatou Koné.