Vous êtes ici : Accueil

Indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire : La Ministre Mariatou Koné lance la grande phase.

vendredi 3 novembre 2017 17:29

Le Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité,  a procédé ce  lundi 30 octobre à Abidjan au lancement de  la grande phase  d’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire. 

Ainsi  deux cent soixante trois  victimes composées d’ayant- droits de personnes décédées, de personnes blessées, des ménages en état de précarité avancée, des veuves et des orphelins  ont-ils reçu  réparation du gouvernement à l’occasion du lancement .

La Ministre n’a pas manqué d’apporter des précisions sur ce processus.  « La grande phase qui démarre aujourd’hui intègre d’autres formes de réparations. Au niveau individuel, il s’agit de la prise en charge scolaire pour les orphelins et le financement  des activités génératrices de revenus pour les victimes en situation de précarité. Toutes les victimes dont les noms figurent  dans notre base de donnée et dont les dossiers ont été validés seront prises en compte sans exception», a rappelé le Professeur Mariatou Koné. 

Outre ces nouvelles mesures, il y a les réparations communautaires. Elles ont démarré par les consultations dans toutes les régions du pays ; ces consultations seront validées au cours d’un atelier qui se tiendra dans les prochaines semaines. Ce volet bénéficie de l’appui des partenaires techniques et financiers ainsi que des organisations et institutions internationales telles que le Fonds des Victimes de la Cour Pénale Internationale (CPI) qui était représenté au cours de cette cérémonie de lancement.

Une action  que saluent les victimes par la voix de leur porte-parole Gohore Bi Vanié. « Aujourd'hui lundi, nous sommes délivrés, nous voilà rassemblés au siège de la consolation, au siège de la solidarité, le PNCS pour bénéficier du yako du président Alassane Ouattara. Comment ne pas exprimer notre gratitude et notre reconnaissance à l'État de Côte d'Ivoire qui a pris sur lui-même de nous indemniser. C'est la preuve que le président Alassane Ouattara se soucie de nous, parents de victimes. Nous disons merci au chef de l'État mais nous disons aussi merci à la ministre Mariatou Koné» a-t-il soutenu

La Ministre a saisi cette tribune pour inviter l’ensemble des victimes et au-delà,  tous les ivoiriens à l’apaisement et au renforcement de l’unité nationale. « Malgré vos douleurs, je vous invite à l’apaisement et au renoncement à la vengeance. Par nos sacrifices et concessions réciproques, nous avons tenu le pari de réussir l’élection présidentielle d’octobre 2015 dans un environnement apaisé. En cette circonstance, nous avons mis l’intérêt général avant tout autre intérêt particulier ou partisan. Il en fit de même pour les élections législatives de 2016 ou en dehors de quelques cas isolés, le scrutin s’est déroulé dans un climat de non-violence. Pour rester dans cette dynamique du renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale, nous devons absolument intégrer la culture de la paix et de la non-violence dans nos attitudes et comportements quotidiens». 

Cette grande phase intervient  après le lancement de la phase pilote le 04 aout 2015 par le Chef de l’Etat Ivoirien Alassane Ouattara. Cette première phase a permis au Gouvernement d’indemniser 4500 victimes à savoir 3500 ayant droits de personnes décédées et 1000 blessés figurant sur les listes issues de la cellule spéciale d’enquêtes et instructions, de l’ex ADDR ainsi que l’ex Ministère de la solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant.