Vous êtes ici : AccueilFiltrer les éléments par date : octobre 2016

ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS ET AUTONOMISATION DE LA FEMME 

UN PROJET POUR L’UTILISATION DES BRIQUETTES DE BALLES DE RIZ MISE EN ŒUVRE PAR LE MINISTÈRE DE LA PROMOTION DE LA FEMME, DE LA FAMILLE ET DE LA PROTECTION DE L’ENFANT 

Dans le cadre de la réalisation de la mission gouvernementale en matière de l’amélioration du Cadre de vie et du bien-être des populations, le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant a initié un projet d’utilisation de briquettes de balles de riz en remplacement du bois de chauffe et du charbon. 

Ce projet vise non seulement à résoudre un problème environnemental par la protection de notre patrimoine forestier, à régler les questions de salubrité occasionnées par le stockage des résidus issus du décorticage du riz paddy,  mais, traite également d’un enjeu majeur qui est de faire de la femme, un acteur de développement qui la rendra autonome. 

C’est un projet novateur auquel Madame la Ministre Euphrasie KOUASSI YAO, premier responsable du département en charge de la promotion de la femme, et de la famille y attache du prix car la femme est au cœur de l’équilibre familial, participe à la chaîne de production, de commercialisation et d’utilisation de ce produit.

Ainsi, avec l’appui financier et technique du FIRCA, bailleur, porteur du projet,  les acteurs de mise en œuvre du Ministère de la promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, les utilisateurs des briquettes et certains enquêteurs ont bénéficié du 18 au 21 septembre dernier à l’usage des briquettes de balles de riz comme combustible, ainsi que leur conservation. De façon spécifique,  pendant trois jours, les participants ont été outillés au concept d’utilisation de ces briquettes, aux tests comparatifs de cuisson avec le charbon de bois et les briquettes. Ces derniers ont également bénéficié de formation en stratégies de mobilisation communautaire afin de permettre une adhésion des populations de la région du Moronou au projet. 

L’un des temps forts de cette session de formation à enfin été la remise de kit de briquettes aux utilisateurs, en présence de monsieur Jacques LEBOUATH, Préfet du département de bongouanou, circonscription administrative qui accueille la phase pilote de cet important projet. 

Ainsi,  300 ménages vont expérimenter cette nouvelle pratique de cuisson. La Ministre Euphrasie KOUASSI YAO ambitionne étendre au regard des résultats de cette première étape, à l’ensemble du territoire national. 

Notons que ce projet a démarré le Mercredi 16 Août 2016 avec la cérémonie officielle au foyer pilote de Bongouanou suivi d’une visite  guidée de l’usine de décorticage de riz AMC-FP,  spécialisée dans la fabrication des briquettes où une démonstration de la fabrication de ces  briquettes a été faite. 

 

Publié dans Actualité

Retour à Abidjan de six enfants ivoiriens victimes de traite au Niger

 

Abidjan (Côte d'Ivoire) - Six enfants ivoiriens dont cinq filles et un garçon ont été accueillis, mardi soir, à Abidjan en provenance du Niger où ils ont été victimes de trafic et de traite de personnes, a constaté APA sur place sur place dans la capitale économique ivoirienne.

 

Agés de 9 à 15 ans, ces enfants ont été accueillis à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan par Magel Kouakou, Directeur de cabinet du ministère de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l'enfant qui avait à ses côtés les représentants de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

 

‘’C’est au mois de juillet que l’OIM Niger a été saisie de la présence de ces enfants à l’endroit où ils ne devraient pas être c’est-à-dire Agadez. Nous les avons récupéré et assisté dans un Centre de transit’’, a expliqué Laurent Guittey, Chargé de Programme à l’OIM Côte d’Ivoire.

 

Auparavant, Magel Kouakou a exprimé sa ‘’compassion’’ à ces enfants pour leur ‘’mésaventure’’, soulignant que le gouvernement ivoirien ‘’n’a ménagé aucun effort pour que leurs droits élémentaires soient restaurés et protégés’’.

 

Poursuivant, il a rendu un vibrant hommage aux autorités du Niger qui dans la dynamique de l’esprit de ‘’cordialité et de franche collaboration’’ ont mis tout en œuvre pour que ces enfants retrouvent leur famille respective. 

 

‘’Les deux trafiquants sont mis aux arrêts au Niger’’, a ajouté M. Kouakou, précisant que les familles de ces enfants ont été ‘’retrouvées’’, sans plus de détails sur la région d’origine pour ‘’éviter de stigmatiser les régions’’. 

 

Il a également saisi cette occasion pour réitérer l’appel du gouvernement aux familles, aux populations urbaines et rurales, et à l’ensemble de la communauté nationale et internationale à faire non seulement ‘’preuve de vigilance en évitant de jeter leurs enfants sur les routes vers des destinations incertaines, mais aussi en s’impliquant davantage dans la lutte contre ce triste phénomène criminelle’’ qu’est le trafic et la traite des personnes. 

 

‘’Ces enfants ne seront pas remis automatiquement à leur famille. Ils seront pris en charge par l’OIM dans un Centre, le temps de les écouter et d’écouter aussi leur famille’’, a conclu Magel Kouakou. Les six enfants seront reçus dans les prochains jours par la ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l'enfant, Euphrasie Kouassi YAO. 

 

Publié dans Actualité

Madame le Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Euphrasie Yao Kouassi a rappelé dans son propos liminaire la volonté du chef de l’État d’inscrire la promotion et l’épanouissement de la famille au cœur de ses priorités. Pour pointer du doigt, le problème, Mme Euphrasie Yao Kouassi a exposé sur les nouvelles orientations du Gouvernement pour la promotion de la responsabilité familiale. Madame le Ministre Euphrasie Yao a expliqué à l’auditoire l’importance de l’implication des familles dans la réussite scolaire des enfants. Selon elle, la famille est la cellule de base autour de laquelle la société prend corps et bâtit son avenir. ’’ En son sein, les individus acquièrent les éléments de leur sociabilité et trouvent des repères à partir des modèles que sont le père et la mère’’ a-t-elle révélé.

 

Poursuivant dans son intervention, elle a mentionné que la famille demeure le cadre par excellence de la transmission des valeurs culturelles de la communauté. Car pour sa part, le creuset de l’amour et de l’unité où l’individu se sent en sécurité et peut espérer réconfort et soutien au cours des épreuves qui jalonnent la vie. Outre cette fonction éducative et de protectrice, elle a souligné que la Famille a un rôle économique important.

 

Dans son exposé, Madame le Ministre a insisté sur quatre points fondamentaux qui constituent les principales responsabilités des familles. Pour elle, il faut une consolidation de l’unité familiale pour que les enfants soient heureux parce que les parents sont les premiers responsables de leurs enfants ; un accompagnement du système éducatif qui constitue le relais de la famille. Car la famille a le lead en matière d’éducation et l’État en matière d’instructions.

Après avoir énuméré plusieurs décisions cruciales pour l’épanouissement du cadre familial, elle a indiqué que toutes ces décisions doivent avoir un but ultime celui de permettre aux enfants de s’insérer plus facilement dans la vie reconnu au niveau international pour faciliter son insertion professionnelle et sa vie future.

 

Quant à l’invité de cette édition, madame Kandia Camara, ministre de l’Éducation nationale elle a pendant une heure et demi expliqué les nouvelles réformes visant à relever le niveau des élèves. Cette troisième édition s’est soldée par une série de questions réponses pour éclairer la lanterne des personnes venues nombreuse prendre part à ce rendez-vous.

 

Publié dans Actualité
Page 2 sur 2