Vous êtes ici : AccueilFiltrer les éléments par date : mai 2016

"La famille, actrice de développement" tel est le thème de l'atelier de réflexion qui s'est tenu du 24 au 25 Mai 2016. Initié par la Direction de de la Famille du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant, l'objectif de cet atelier était de dégager les responsabilités des familles dans l'atteinte de l'émergence de la Côte d'Ivoire et l'édification de l'Ivoirien Nouveau. 

Des échanges en commission et discussions en plénière ont meublé cette séance de travail. A l'issu de celle-ci, plusieurs recommandations ont été faites. Ainsi, il a été suggéré:

- une implication optimale des dignitaires religieux dans l'éducation familiale;

- la création de programme de renforcement des capacités des parents au niveau national;

- le développement de l'école des parents;

- la suppression les émissions ou publications susceptibles de pervertir les enfants;

-l'intégration dans les curricula des informations sur les habiletés, les compétences de parents et la conduite de famille;

- la rédaction d'une charte de bonne conduite de l'ivoirien Nouveau et l’édiction de sanctions pour le non respect de cette charte;

- la mise en oeuvre d'une politique d'appui à l'entreprise familiale en milieu rural et urbain;

- le regroupement familial pour le fonctionnaire lors des affectation;

-le développement de la culture du travail en milieu scolaire et professionnel;

- l'introduction de modules d'éducation au développement durable dans le système éducatif.

 

Le Conseiller Technique Arnaud KOUASSI, représentant la Ministre Euphrasie KOUASSI YAO a dit prendre acte de ces recommandations. Il a remercié les participants pour ce travail fructueux tout en les rassurant des actions et du plaidoyer qui seront faits par Madame la Ministre auprès du Président de la République pour que la majorité de ces recommandations soit prise en compte. Il a en outre fait remarquer que le Président de la République SEM Alassane OUATTARA est conscient du rôle indéniable et prépondérant de la famille dans l'édification de l'Ivoirien Nouveau. "La famille est le socle de la société. Elle est le fondement de tout projet de développement. C'est avec la famille et par la famille que les Objectifs de Développement Durable (ODD) peuvent se réaliser" a-t-il relevé. Il a d'ailleurs ajouté qu'il est important que tous les ivoiriens, a tous les niveaux œuvrent pour une plus grande et meilleure implication de la famille dans le processus d’émergence de la Côte d'Ivoire car " avec l’Ivoirien Nouveau, c'est la famille qui gagne"a-t-il conclut.

 

Publié dans Actualité

Moment de joie et de liesse à la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Bouaké. Et pour cause, la célébration de la fête des mères. c'est par une procession de l'association des femmes Catholiques (AFEC) de ladite paroisse et de l'Association Famille Chrétienne que les festivités ont démarré. Près de 400 femmes de cette paroisse et des paroisses étaient à 'honneur. Une messe d'action de grâces à Dieu a été organisée à cette occasion pour célébrer avec faste les mères porteuses de vie et d'espérance. Louanges et adoration étaient au menu du cette fête qui coïncide avec la fête-Dieu, appelée aussi fête du Saint-Sacrément. Pour le célébrant, les mères à l'image de la vierge Marie doivent être des vecteurs d'amour et soucieuses du bien-être de leur famille.

La marraine de cette cérémonie n'était autre que la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille, de la Protection de l'Enfant, par ailleurs membres de l'AFEC. Pour elle, les mères constituent le socle d'une nation forte.C'est par une remise de dons en vivres et non vivres aux mères présentes à cette cérémonie que s'est achevée la fête des mères 2016 à la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Bouaké.

 

Publié dans Actualité

Elles se sont mobilisées massivement pour répondre à l’invitation de la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant, Madame Euphrasie Yao Kouassi. Elles, ce sont les femmes des partis politiques ivoiriens.  C’était le Mercredi 25 Mai 2016 à  la salle de Conférence du Ministère  de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant.  L’objectif  de cette  rencontre  était avant tout pour ces femmes d’échangé sur la stratégie à utiliser pour gagner le pari d’au moins 30% (des postes électifs et de décisions) avec ou sans la loi sur la parité du genre. Elles ont travaillé à l’harmonisation  des stratégies de plaidoyer auprès des décideurs des partis politiques. 

« Le combat que nous menons est celui du relèvement du très faible taux de représentativité des femmes de Côte d’Ivoire et non celui d’un parti politique. Nous avons nos idéaux que nous défendons au sein des différents partis politiques, mais actuellement, il s’agit de la Femme et  plus précisément de la Femme ivoirienne » a  indiqué la Ministre Euphrasie. Elle a appelé ses sœurs à l’union. « Nous devons harmoniser nos actions, travaillé en synergie, éviter les actions individuelles souvent même contraire, opposé à la dynamique impulsée par le Ministère de la Promotion de la Femme, qui est de favoriser la pleine participation des femmes dans la conduite dans la conduite des affaires de l’Etat », a-t-elle  ajouté.

Ces femmes issues de  partis politiques de colorations différentes  ont fait taire leurs différences pour laisser s’exprimer leur intérêt commun : celui de la valorisation des compétences féminines. D’une seule voix,  elles se sont engagées à œuvrer davantage pour que 30% des postes électifs et nominatifs soit occupés par les femmes.  

« Tous naissons égaux. Pourquoi  il y a- t-il plus d’hommes aux postes de responsabilité, de décision que les femmes ? » ;  S’est  interrogé le Prof N’DRI YOMAN, Présidente de l’Alliance des Femmes de Côte d’ Ivoire.  « La femme a autant  le savoir, le savoir-faire et le savoir être que l’homme. Il est donc temps que celle-ci prenne la place qui lui revient auprès de l’homme.  La Côte d’ Ivoire a besoin de ses fils et filles pour arriver au développement durable » a-t-elle  insisté.

 La Ministre soutenant ces propos s’est dite heureuse et satisfaite de cette rencontre. Elle  a galvanisé ces femmes en ces termes : « Fières ivoiriennes,  la Côte d’ Ivoire nous appellent, soyons artisanes de l’Ivoirienne nouvelle.  Levons nous pour bâtir, ensemble, main dans la main, avec les hommes la Côte d’ Ivoire émergente ». 

Notons que dans le cadre des actions pour le relèvement du taux de représentativité des femmes dans les instances de prise de décisions, le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfance a organisé en avril dernier un atelier de réflexion sur les stratégies à mettre en place pour aboutir à un changement significatif profitable à tous. Il a réuni plus de 200 femmes issues des partis politiques, de la société civile, des confessions religieuses, des autorités administratives et politiques, des milieux académiques, des media et du secteur privé. Au cours de cette réflexion, le principe d’une démarche consensuelle auprès des pouvoirs publics en vue de l’adoption d’une loi prescrivant la participation d’au moins 30% de femmes aux instances de prise de décision, en vue de la pleine réalisation de la parité a été adopté.

 

Publié dans Actualité

Inculquer des principes moraux et organisationnels pour l’amélioration des conditions de vie des familles de Côte d’ Ivoire ; tel est l’objectif visé par le Ministère de la Promotion de la de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant à travers sa Direction de la Famille en initiant un atelier de formation à l’ endroit des familles. Ainsi le  Jeudi 19 Mai 2016 ce sont plus d’une vingtaine de couples de la commune d’Abobo qui se sont données Rendez-Vous au Palais de la Chefferie pour prendre part à  cette  formation sur  des thématiques de « compétence de vie ». Le Vendredi 20 Mai, ce fut au tour des familles de Yopougon d’être gratifié de cette formation .Et la Mairie c’est prêté agréablement pour abriter cette activité à impact hautement sociale.

Partout l’enseignement fut le même. Définissant les différents types de conflits notamment ceux liés aux questions morales, spirituelles et financières, le formateur Behira Jonas Abraham de l’Association Arc en christ a insisté sur le fait que le couple doit toujours communiquer, fixer les priorités, enseigner les règles de la famille. «  Dans tous les cas de conflit, l’on doit s’asseoir, s’écouter (…). Chacun jouant son rôle, le rôle de conseillère, d’assistance de facilitation pour la femme, le rôle d’autorité, de juge pour le père, ensemble s’asseoir, et cela assure un bien-être de la famille » a-t-il recommandé. Les participants ont été également instruits sur l’identité et  le fondement de la famille, l’éducation des enfants, le budget familial, les bonnes pratiques nutritionnelles et organisationnelles.

Notons que ces ateliers de formation s’inscrivent dans le cadre des activités commémoratives de la Journée Internationale de la Famille (JIFA), édition 2016.

 

Publié dans Actualité

La Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Madame Euphrasie KOUASSI YAO a rencontré ce vendredi 20 Mai 2016 au siège de l’ONUCI la Représentante du Secrétaire Général de l’ONUCI, Mme AÏCHATOU MINDAOUDOU. 

La Ministre conduisait pour l’occasion une forte délégation composée de Mme Jeanne PEUHMOND,  Conseillère  Spéciale du  Président de la République chargée du Genre et des Affaires Sociales, Mme N’DRI Yoman, Présidente de l’Alliance des Femmes de Côte d’ Ivoire et Mme Salimata PORQUET, Présidente du Réseau pour la Paix et la Sécurité. Elles ont fait le point de la représentativité des femmes aux instances de décision. Elles ont examiné conjointement  les stratégies à mettre en place pour relever  cette représentativité afin d’avoir une participation équitable des hommes et des femmes aux postes nominatifs et fonctions électives.  Ainsi, ces expertes en genre  et leaders  se sont penchées sur les  grands défis de la question. Ensemble, elles se sont mises d’ accord pour susciter davantage de candidatures féminines lors des prochaines élections en Côte d’ Ivoire.

Pour la Ministre Euphrasie, cette rencontre revêt un caractère capital d’ autant plus la promotion du genre est le quatrième axe de gouvernement du Président de la République.  Selon elle, il est urgent que les disparités Hommes-Femmes soient réduites pour  un développement durable équitable,  inclusif et  harmonieux de la Côte d’ Ivoire.  Elle a en outre, relevé qu’ «  Il est important  que la femme prenne la place qui lui revient. Il faut que pour les élections à venir,  30% des candidatures enregistrées soit féminines. Et je m’engage à  gagner  ce pari ». Elle a sollicité pour ce faire, l’appui de l’ONUCI. Euphrasie KOUASSI YAO   dit  compter sur cette institution  qui est un atout et un allié indéniable et incontournable.

La Représentante de l’ONUCI a félicité à son tour la Ministre pour ses efforts  inlassables en faveur de   l’autonomisation de la femme et la valorisation des compétences féminines. Elle a réitéré l’engagement du Système des Nations Unies à accompagner la côte d’Ivoire  dans sa politique de promotion de genre. « Pour le temps qui nous reste à passer en côte d’ivoire, l’ONUCI  s’engage à exprimer son soutien et son accompagnement inconditionnel et  constant à l’autonomisation de la femme et à sa pleine participation aux décisions de ce pays ».

 

Publié dans Actualité

Ce Vendredi 13 mai 2016, la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de Protection de l’Enfant, Madame Euphrasie KOUASSI YAO  a reçu en audience les cinq (5) femmes lauréates du Concours National de la : « Femme Modèle ».  

Monsieur Guillaume AGUETTANT,  Directeur Pays  CARE International, chef de la délégation a fait une brève présentation de la campagne. Il a indiqué que l’organisation de ce concours vise à faire la promotion de la femme en favorisant  l’autonomisation sociale et économique de celle-ci. Il a ensuite présenté  les cinq  lauréates retenues à l’issu de cette compétition qui a vu en lice  quatre cent quatre-vingt (480) dossiers de femmes aussi dynamiques les unes que les autres.

Il s’agit de :   Jeanne COULIBALY  Epse SEKONGO, pour la Région du PORO,  KOUAME  Anna Henriette  pour la Région du GBEKE,  Tia Glao, pour le TONPKI et  Kouadio AKOUA  Victorine et  MOBIO  née BENSON  Anne, pour le District Autonome d’ Abidjan. Celles-ci  ont été désignées au vu de critères morale, intellectuel et sociétale.

Mme Jeanne Coulibaly  a,  au nom de ses sœurs  remercié  la Ministre pour ce chaleureux accueil. Elle lui a également  adressé  ses félicitations et encouragements pour le travail qu’elle abat au quotidien pour  la valorisation des compétences féminines,  pour  le bien être des familles et enfants de Côte d’ Ivoire. La lauréate a  rassuré la Ministre de leur engagement à œuvrer davantage pour que désormais plus aucune femme ne « tende la main ». 

Pour finir, ces femmes ont  soumis quelques doléances au  Ministre.  Elles ont émis le vœu d’être inscrites dans la base de données du Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire. Elles voudraient également  une formation  adéquate dans leurs domaines de compétences et  des voyages d’échanges d’expériences.  

La Ministre prenant acte de toutes ces requêtes s’est dite émue par ce parcours  extraordinaire  et exemplaire  de ces femmes.  Elle les a félicitées tout en leur demandant de doubler d’efforts car elles ont les compétences pour mieux faire. « Vous m’inspirez,  vous inspirez de nombreuses autres femmes, de nombreux hommes, jeunes, enfants et même des familles «  a t- elle ajouté.

Prenant congé de ses hôtes, Madame Euphrasie YAO les a exhortés à  plus de travail, de rigueur et de responsabilité car elles sont désormais des modèles pour  les femmes et  la société toute entière. Réitérant sa confiance en celles qui sont désormais des ambassadrices de la femme battante, la Ministre a approuvé leur désir d’être membres  du Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire.

Notons que cette campagne a été initiée par le CARE International en collaboration avec le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de Protection de l’Enfant.

 

Publié dans Actualité

Ce sont au total  soixante-cinq (65) étudiantes et élèves issus de familles démunies qui ont reçu ce jeudi 12 Mai 2016 des bourses d’étude d’un montant global de  23.803.089 F CFA et des ordinateurs portables.
Ce don a été offert par le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant en collaboration avec le  Centre de la CEDEAO pour le développement de genre (CCDG).
Les bénéficiaires sont des élèves et étudiantes dans les secteurs de la recherche agricole,  la biotechnique, la  biologie ou toute autre formation spécialisée technique et professionnelle.
La Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant,  Euphrasie KOUASSI YAO,  présidant la cérémonie de remise, a souligné que cet appui permettra non seulement aux bénéficiaires d’achever leurs études dans la sérénité mais aussi également d’intégrer des secteurs d’activités dans lesquelles la propension des filles  et des femmes est faible.
« Vous constituez des modèles, vous êtes les futures membres du compendium des compétences féminines de la Côte d’Ivoire; je vous encourage à poursuivre dans cette dynamique, car le bonheur se trouve au bout de l’effort, vous constituez les élites dont le pays a besoin pour atteindre son émergence », a-t-elle dit.
Ce programme d’appui à la promotion des filles dans les secteurs de formation spécialisée technique et professionnelle des états membres de la CEDEAO a été initié en 2010 pour éliminer les disparités du genre qui caractérisent le secteur de l’éducation dans la région ouest-africaine, souligne-t-on.

Publié dans Actualité

Ce Mercredi 04 Mai 2016 ce sont au total cinquante-cinq (57) motos d'une valeur de quarante-huit ( 48) millions de FCFA qui ont été remises par la Ministre Euphrasie KOUASSI YAO aux structures de bases du Ministère qu'elle a la noble tâche de diriger. La Ministre, en faisant ce don  n'a pas manqué de relever l'objectif de celui-ci. Elle a signifié qu'il s'inscrit dans le cadre du renforcement des capacités d'intervention des agents du Ministère. Il doit servir à optimiser les interventions sur le terrain et redynamiser les plates-formes de lutte contre les Violences Basées sur le Genre. En clair, "ces motos doivent conduire à la voie vers l'autonomisation de la femme, l'épanouissement des familles et la protection des enfants, partout, en tous lieux et en tous temps" s'est-elle empressé d'ajouter. Elle a par la suite prodigué des conseils à ses collaborateurs tout en leur souhaitant un bon retour à leur lieu de travail.
Les bénéficiaires pour la majorité constituée d'Institutions de Formation et d'Education Féminine (IFEF) basée à l'intérieur du pays n'ont point caché leur joie en recevant ce don. Leur porte-parole, Madame GNANANGO Delphine, Directrice de L'IFEF de Lakota a remercié la Ministre pour ce matériel. "Cela est une véritable bouffée d'air" a-t-elle mentionné. Justifiant ces propos, elle a indiquée que l'insuffisance ou le manque d'engins de déplacement à deux roues constitue un réel obstacle à l'accomplissement optimum de leur mission dans les zones rurales. Chose qui est fort déplorable car la plupart de leur cibles c'est à dire les enfants et les femmes vulnérables résident dans les villages ou campements parfois très difficile d'accès. Aussi a-t-elle rassuré la donatrice de l'usage utile et efficace qu'il en sera fait.

Publié dans Actualité

Ce Mercredi, Jour de joie au MPFFPE
Dans le cadre de la fête du travail,  Madame la Ministre Euphrasie KOUASSI YAO est allé rencontrer ces collaborateurs pour voir leurs conditions de travail. Elle a profiter de cette tournée pour encourager ses collaborateurs et les a remis  des muguets en prononçant des paroles de bénédiction.<<Je vous apporte ces muguets pour qu'ils vous donne beaucoup de bonheur et d'épanouissement dans votre travail. Vous ne me voyez pas tout le temps et moi aussi mais je vois votre travail et je compte beaucoup sur vous >>, c'était les mots de fin de la Ministre. C'est avec une grande joie que les collaborateurs ont accueilli leur Ministre et ont dit leur volonté de travailler à ces côtés pour la réussite de sa mission.

Publié dans Actualité

Ce Mardi 03 Mai 2016 à 16h30, Madame la Ministre de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’Enfant a accordé une audience à l’Association Groupe des Épouses des Ambassadeurs Africains accréditées en Côte d’ivoire.
La délégation était constitué de Mme CISSE Epse du Représentant Résident du PNUD, Vice-présidente ; Mme Marie Christine FELER, Représentante du FMI ; L’Ambassadrice de l’Afrique de l’Ouest ; Mme Anastasie, Ambassadrice du Gabon ; Mme Isabelle, Ambassadrice de l’Angola ; L’Ambassadrice du Mali enfin de
Khadi SOUMRANG, Présidente de l’Association Groupe des Épouses des chefs de mission diplomatique Africain accrédité en CI qui dirigeait.
Les Épouses d’Ambassadeurs sont venues inviter d’abord  Madame Euphrasie Kouassi YAO  à la soirée de gala avec pour thème : « L’enfant démuni d’Abidjan », puis échanger sur le projet de construction d’un centre de santé, enfin de bénéficier des conseils avisés de Mme la Ministre.
Madame la Ministre les a félicité pour leur initiative et a décidé de les accompagner tout au long de leur projet et à donner son OK pour la présence au gala.
C’est avec une photo de Famille que la rencontre a pris fin.

Publié dans Actualité