Vous êtes ici : AccueilFiltrer les éléments par date : juin 2016

Une cinquantaine d’enfants issus des orphelinats de Grand-Bassam et de Bingerville ont rendu visite ce vendredi à plusieurs personnalités ivoiriennes en prélude à la fête des pères prévue dimanche.

 

Accompagnés de la ministre de la promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Euphrasie Yao, les pensionnaires des deux orphelinats ont été reçus par le ministre d’Etat, ministre des Affaires présidentielles, Birahima Ouattata dit « photocopie ». L’illustre hôte a remercié la ministre et sa délégation pour cette ‘belle initiative ». « Je suis très ému. Je souhaite un plein épanouissement aux enfantsJe veux féliciter et remercier les encadreurs, car veiller a l’éducation des enfants nécessite beaucoup de patience », a dit Birahima Ouattara. Avant de prendre congé de ses hôtes du jour, le ministre des Affaires présidentielles leur a remis une enveloppe de 4 millions de F CFA.

 

Après « Photocopie », l’honneur est revenu au Premier ministre Daniel Kablan Duncan d’accueillir la délégation. À l’instar du ministre des Affaires présidentielles, le Premier ministre a dit sa joie de recevoir les pensionnaires des orphelinats de Bassam et Bingerville. Il leur a prodigué des conseils. « Comptez sur vos qualités. Ayez foi en vous et dites-vous que l’espoir est permis. Vous allez voir que la vie va vous sourire », a conseillé Le Premier ministre. Al ‘endroit de la ministre, il s’est engagé à lui apporter le soutien du gouvernement dans l’accomplissement de sa tâche. Les encadreurs ont également eu droit à la reconnaissance du Chef du Gouvernement. Il a remis une enveloppe de 2 millions à ses hôtes.

 

 

Plusieurs autres personnalités ont reçu la visite de la délégation. Parmi lesquelles, les Ministre Anzoumana Moutayé, Adama Tounkara, Bruno Nabagné, Mabri Toikeuse,Gaoussou Touré, le Directeur général de la RTI, Amadou Bakayoko… A toutes ces personnalités rencontrées, la ministre Euphrasie Yao a dit sa gratitude pour leur engagement à la cause des enfants, pour qui ils représentent des modèles. « Vous êtes un modèle. Merci pour le père protecteur que vous êtes pour les orphelins et les pauvres », a-t-elle argué aux différentes personnalités rencontrées au cours de cette visite.

 

Publié dans Actualité

Mardi 14 Juin 2016 s'est ouvert à Abidjan, au Complexe Socio éducatif d'Adjamé-Santé un atelier de formation des travailleurs sociaux sur la détection précoce et la prise en charge des déficiences légères et moyennes.  

 

Initié par le Programme de Protection des Enfants et Adolescents Vulnérables (PPEAV) du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant, cet atelier vise à sensibiliser les acteurs de protection sur la thématique du handicap en général et particulièrement sur celui de la déficience infantile.

Durant trois jours ces travailleurs sociaux et acteurs de la Protection de l'Enfant s'attaqueront aux déficiences psychiques, sensorielles, organiques, langagières, aux troubles intellectuelles et spécifiques de l'apprentissage ainsi qu’à leur prise en charge. 

 

Selon Madame ZAGBA Nacy leontine, Coordonnatrice du programme, ces travaux permettront de renforcer et d'optimiser les capacités des travailleurs dans la détection précoce des déficiences infantiles car un dépistage précoce favorise une meilleure intégration et une prise en charge efficace des enfants porteurs.

Le Directeur de Cabinet, KOUAKOU Magel, représentant la Ministre Euphrasie KOUASSI YAO a dans son allocution reconnu le caractère atypique et capital de cet atelier qui traite d'un sujet fort intéressant qu'est la déficience infantile. «  Les enfants atteints de ces troubles ont toujours été considérés comme des "erreurs de la nature" dont il faut s'en débarrasser. Ils sont pour la majorité rejetée par leurs parents et leur entourage. De tels comportements sont à proscrire de nos habitudes car tous les enfants sont égaux. Ils ont tous droit à un environnement favorable à leur épanouissement harmonieux » a-t-il indiqué. Il a continué pour dire qu'il appartient à toute la société et surtout aux travailleurs sociaux de veiller à cela. « Vous devez faire en sorte qu’aucun enfant en Côte d'Ivoire ne vive malheureux parce que handicapé ou souffrant d'une déficience. Votre tâche est noble et votre participation à cet atelier dénote de votre volonté et votre détermination à optimiser la prise en charge de ces enfants qui sont nos enfants, qui a la différence des autres enfants ont tout juste besoin de plus d'attention et de temps " a-t-il ajouté.

 

Sur ces mots, il a souhaité des travaux fructueux à tous les participants afin que la déficience ne soit pas une fatalité pour des enfants.

 

Publié dans Actualité

Le lundi 06 Juin 2016, la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant a procédé au lancement officiel de l’examen national de fin de formation des auditrices des Institutrices de Formation et d’Education Féminines (IFEF) session 2016. C’était à l’IFEF de Bingerville.

La Ministre a adressé ses encouragements aux candidates qui attendaient  avec sérénité les épreuves.

« Je suis venue vous encourager. Mais j’aimerai d’ abord vous féliciter pour le travail que vous avez abattu tout au long de votre formation. Je suis fière des IFEF. Vous êtes le relais sur le terrain auprès des populations. Je compte sur vous. Travaillez bien pour qu’on ait 100% de taux de réussite à cet examen car nous avons besoin de filles compétentes et dynamiques pour mener des actions auprès des  populations à la base. ». Elle a continué pour dire qu’elle a foi en ces filles. «  Dites-vous que  vous pouvez réussir et vous allez réussir car l’heure n’est plus à la paresse. Les femmes ne doivent « plus tendre les mains ». Elles doivent travailler, se prendre en charge, être autonomes et participer à l’épanouissement de leur famille et au développement de la Côte d‘ Ivoire. »

Elle a indiqué que le Gouvernement ivoirien entend  mettre   en place  un vaste programme d’autonomisation de la femme à travers la création d’activités génératrices de revenus(AGR) dont les premières bénéficiaires sont les auditrices des IFEF.

Notons que ce sont au total 528 candidates qui composent dans six (6) centres dont deux (2) à l’intérieur du pays notamment à Bouaké et à Korhogo. Ces épreuves débutées ce jour prendront fin le 10 Juin 2016 et concernent trois disciplines. Ce sont  les spécialités au nombre de trois (la  couture enfant, la couture adulte et la pâtisserie), les options au nombre de quatre que sont la Broderie machine, la broderie main, le crochet et l’art floral. La dernière discipline concerne les modules de compétences de vie. Il s’agit de l’hygiène générale, la puériculture, l’économie domestique, l’éducation civique et morale et l’hygiène alimentaire.

Publié dans Actualité

La ministre de la promotion de la femme, de la famille et de l’enfant, Mme Euphrasie Yao Kouassi est venue s’imprégner des conditions de vie des pensionnaires de la pouponnière de Dar Es Salam de Bouaké et des conditions de travail du personnel d’encadrement de ces enfants.

A l’en croire, il était important pour elle de savoir comment les enfants de pouponnières de Côte d’Ivoire vivent et les conditions dans lesquelles leurs encadreurs communément appelés aide-mamans travaillaient. Ainsi, elle a indiqué que ces enfants, quoi qu’ils soient dans ces pouponnières, méritent une vive pleinement heureuse et c’est pourquoi les pouponnières doivent être pour eux des familles où ils trouveront la joie de vivre, où ils se sentiront chez eux, avec le sentiment d’appartenir à une famille au sens complet et vrai du terme.

‘‘Je venais voir ce qui se passe dans ma pouponnière. C’est une impression favorable que j’ai car la pouponnière est très bien tenue. Pour moi, chaque enfant doit vivre comme dans une famille normale car vous les mamans que vous êtes pour ces enfants devez leur donner toute l’affection et l’attention qu’il leur faut’’, a indiqué Mme Euphrasie Yao.

Revenue sur les doléances formulées par la directrice de la pouponnière de Bouaké Mme Adé Mariam que sont entre autre, ‘‘la régularisation de la situation des aide-mamans, l’obtention de moyens de locomotion pour les sorties détentes des enfants, de jeux éducatifs, de matériels informatiques, de machine à laver et la définition d’une ligne budgétaire pour la protection de l’espace vert’’, la ministre Euphrasie Yao les a rassurées quant à son ‘‘entière disponibilité à vous venir en aide pour que nos enfants se sentent réellement en famille’’.

Elle a fait don de vivres et de non-vivres pour les pensionnaires de la pouponnière de Dar Es Salam avant de se rendre à l’institut de formation et d’éducation féminine de Bouaké.

 

Publié dans Actualité

C’est dans liesse totale que la Première Dame de Côte d'ivoire, Mme Dominique Ouattara, a fait dons de vivres et de non-vivres aux femmes de Bouaké, lors de la célébration de la fête des mères. Coût total des dons 170 millions de frs cfa. En elle a offert la somme de 12 millions de frs cfa en espèce aux populations de la capitale de la région de Gbêkê.

Ces dons sont composés, pour les vivres, de riz, d'huile, de pâtes alimentaires, de produits laitiers; et pour les non-vivres, de matériels agricoles pour les agricultrices de vivriers,  d'ustensiles de cuisines pour les restauratrices. La cerise sur le gâteau a été l'augmentation du montant des fonds du FAFCI (fonds d'appui aux femmes de Côte d'Ivoire) d'environ 150 millions de frs cfa. Ce montant vient compléter celui de 531 millions qui existait déjà pour les femmes de Bouaké. Il devra permettre le financement de 1500 projets d'activités génératrices de revenus en vue d'accroître le taux d'autonomisation des femmes.

Bien avant, la Première Dame Mme Dominique Ouattara a traduit toute sa joie de retrouver ses sœurs de la région de Gbêkê surtout à cette occasion de la fête des mères pour leur communier son amour et toute son affection. Elle leur a dit un grand merci pour l'accueil qui lui a été réservé à son arrivée.

"Je tiens à vous remercier pour l'accueil si chaleureux que vous m'avez réservée. J'étais même très impatiente de vous revoir pour vous traduire mon affection et mon amour. Comme chaque année, la fête des mères retient notre attention. Et cette année, nous sommes à Bouaké pour magnifier les femmes de Côte d'Ivoire et en particulier les mamans de Bouaké. Je voudrais donc rendre un hommage à toutes les femmes de Côte d'Ivoire mais à celles de Bouaké", a indiqué la Première Dame Dominique Ouattara.

Par ailleurs, Mme Dominique Ouattara a tenu à rassurer les femmes de Bouaké quant à leur permettre de s'assumer à travers l'obtention de fonds pour le financement de leur projet d'activités génératrices de revenus.

"J'ai créé le FAFCI pour venir en aide aux femmes de Côte d'Ivoire, sans taux de remboursement et avec des facilités de paiement. Je suis très heureuse de la gestion de ces. C'est pourquoi j'ai décidé d'octroyer un montant additionnel de 150 millions aux femmes de Bouaké", a déclaré Mme Dominique Ouattara. Cependant elle les a invitées à rembourser ces fonds afin de permettre à d'autres femmes de pouvoir en bénéficier.

La ministre de la femme, de la famille et de la Protection de l'enfant, Mme Euphrasie Yao Kouassi a réaffirmé son engagement à travailler pour la promotion et l'autonomisation de la femme. Tout en remerciant la "première des mamans de Côte d'Ivoire" Maman Dominique Ouattara pour tout ce qu'elle fait pour le bonheur des femmes de Côte d'Ivoire. Aussi, a-t-elle remercié le Président Alassane Ouattara pour son appui indéfectible à l'autonomisation de la femme ivoirienne.

"Etre femme c'est un sacerdoce. La détermination est la clé de succès de votre époux le Président Alassane Ouattara auprès de qui vous avez été pour tous les combats. C'est la preuve que la femme est le pilier du succès de l'homme" a salué Mme Euphrasie Yao Kouassi.

Ce sont environ 5000 complets de pagnes de qualité WAX que la Première Dame Mme Dominique Ouattara a offert aux femmes de  Bouaké. Elle a procédé également à la distribution de chèques à plusieurs femmes pour le compte du FAFCI.

En marge de cette cérémonie, la première dame a procédé à "l'inauguration de l'avenue Dominique Ouattara" sise au quartier Air France de Bouaké.

Publié dans Actualité