Vous êtes ici : AccueilFiltrer les éléments par date : juillet 2016

La ministre de la Protection de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Euphrasie Kouassi Yao n’a pas voulu rester en marge de la chaîne de solidarité et de partage qui prévaut en période du mois de Ramadan. 

En effet, ce mercredi 29 juin 2016, a eu lieu, à la salle de conférence dudit ministère Tour E 16ème étage, une remise de dons en espèces et de vivres composés de cartons de sucre, de lait, de sacs de riz, de pâtes alimentaires… à deux associations musulmanes en l’occurrence, l’Association  communauté  musulmane des aveugles de Côte d’Ivoire  et l’Association des Muezzins.

 Il s’agit pour la Ministre, selon sa représentante, le Directeur de cabinet, madame Grekou Née Touré Noëlle Caroline, de témoigner sa solidarité et son soutien aux musulmans, en cette période de jeûne et de partage. Le porte-parole des bénéficiaires, l’Imam Yao Brahima a, au nom de l’ensemble des membres des deux associations, souligné que ce don est apprécié à sa juste valeur.

 Il a par la suite remercié et formulé des bénédictions à l’égard du gouvernement et de la Ministre qui n’a de cesse de témoigner son soutien à la communauté musulmane.

 

Publié dans Actualité

Le jeudi 21 juin 2016, six enfants âgés de 4 à 16 ans sont interceptés par la police à la frontière ivoiro-ghanéenne. Ces enfants sont alors remis au centre social de Noé pour leur prise en charge provisoire. Aussitôt informée de cette situation, la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de Protection de l’Enfant, Madame Euphrasie Kouassi Yao, y a dépêché ses équipes, le lundi 27 juin dernier, pour leur transfert dans un centre d’accueil à Bonoua. 

Ceci étant fait, la ministre s’y est rendue personnellement ce jour, lundi 04 juillet pour s’enquérir des nouvelles de ceux-ci. Elle était accompagnée pour l’occasion de Monsieur Amani Konan, chargé de la question de la traite des personnes et des enfants au cabinet de la Première Dame. Il y avait également à ses côtés, la représentante spéciale de la Commission de l’Union Africaine, Madame Joséphine Charlotte Mayuma Kala et le représentant du consul du Togo Monsieur Oulai Monneo Laurent, ainsi qu’une forte délégation togolaise. 

Monsieur Amani Konan, a au nom de la Première Dame félicité la Ministre Euphrasie Kouassi Yao pour sa promptitude face à cette situation et  la collaboration  engagée avec les autres pays pour la recherche de solutions idoines. 

 Madame Joséphine Charlotte Mayuma Kala  a aussi félicité le gouvernement ivoirien ainsi que la Ministre  pour cette action d’envergure qu’ils viennent de mener dans la lutte contre le trafic d’enfants. Elle a indiqué que l’Union Africaine accordera toujours son soutien inconditionnel et régulier à la cause des enfants en Afrique. Elle a insisté pour dire que les auteurs de cette pratique doivent être sévèrement punis sans hésitation, car ils portent atteinte aux droits des enfants et compromettent leur possibilité d’un avenir radieux.

La Ministre Euphrasie Kouassi Yao a clairement révélé qu’il s’agit d’un cas de trafic d’enfants, car ces enfants ont été envoyés par ces personnes qui sont en réalité des bourreaux en vue de leur placement en domesticité.

La Ministre a en outre évoqué les actions déjà entreprises par son ministère pour que ces enfants retrouvent le plus tôt possible leurs familles déjà identifiées avec l’aide du Consulat togolais. Elle a fait noter que la prise en charge des enfants incombe aux parents et non le contraire. Il est donc inconcevable que les enfants deviennent des fonds de commerce ou des monnaies d’échange.

Elle a enfin appelé à la collaboration de tous, car le gouvernement ne pourra arriver à combattre seul ce fléau. « Chacun à son niveau doit s’impliquer dans la lutte. C’est ensemble que nous pouvons combattre durablement et efficacement ce phénomène. La Côte d’Ivoire est résolument engagée dans cette lutte car nous ne pouvons aller à l’émergence quand nos enfants deviennent des « bétails ». Les enfants sont l’avenir et les soumettre à ce trafic, c’est compromettre l’avenir de la nation. » A-t-elle conclu.

Notons que le convoyeur des enfants a été mis aux arrêts, jugé et condamné à 12 mois de prison assortis d’une amende de 100.000F CFA.

 

Publié dans Actualité

LA MINISTRE EUPHRASIE KOUASSI YAO MET SES DIRECTEURS REGIONAUX EN MISSION ;

 

Le Vendredi 01 Juillet 2016, la salle de conférence du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant a abrité une réunion d’information et d’échanges entre la Ministre Euphrasie Kouassi Yao, les Directeurs régionaux dudit ministère et des représentants de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

 

Cette rencontre initiée par la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant avait pour but de préparer les services déconcentrés dudit ministère à bien remplir leurs missions sur le terrain, c’est à dire sensibiliser et accompagner les femmes dans leur pleine participation au processus de révision des listes électorales.

 

L’Abbé Boni Boni Martial, commissaire central à la CEI a fait un exposé sur le code électoral, les différentes étapes de l’enregistrement et le niveau de participation des femmes dans le processus électoral. « Nous constatons qu’il y’a peu d’engouement des femmes », a t-il affirmé. Il s’est appuyé sur les données statistiques qui font état de 6669 femmes sur 12712 hommes. Il a terminé ses propos en saluant cette initiative et à réitérer ses espoirs pour la réussite de cette collaboration entre les deux structures.

 

La Ministre a remercié ses collaborateurs pour leur présence massive à cette rencontre et a réaffirmé sa volonté de voir ce taux s’améliorer en faveur des femmes.

« Allez dire aux femmes que le moment est favorable et que ce moment c’est maintenant ; Allez également leur dire que ce moment favorable, c’est le recensement sur les listes électorales. » c’est par ces propos que la Ministre a envoyé en mission ses directeurs.

Elle a par la suite exhorté ses collaborateurs à s’engager résolument dans la vision qui consiste à promouvoir l’équité de genre et l’autonomisation des femmes sur toute l’étendue du territoire.

 

Ce sont des directeurs régionaux équipés et déterminer qui ont quitté la salle avec pour objectif de réussir cette mission qui leur a été assignée.

 

Publié dans Actualité
Page 2 sur 2