Vous êtes ici : AccueilFiltrer les éléments par date : août 2016

Le rideau vient de tomber sur les Jeux Olympiques de Rio 2016.

Je voudrais adresser mes vives et chaleureuses félicitations à toute la délégation ivoirienne présente au JO 2016  de Rio, à tous les athlètes ivoiriens, aux entraîneurs, aux organisateurs, et à la grande famille sportive de Côte d’Ivoire. 

Ces jeux ont été marqués par la victoire historique, en taekwondo de deux de nos braves athlètes, CISSÉ Cheick Salah (-80 kg Hommes), médaillé d'or et  GBAGBI Ruth (-62 kg Dames), médaillée de bronze.

C’est l’occasion pour moi d’encourager l’ensemble des athlètes qui ont dignement représenté la Côte d'Ivoire dans les différentes disciplines où ils ont eu à compétir, en particulier nos athlètes féminines. 

Je salue nos sprinteuses Murielle AHOURE, Marie-Josée TA LOU, la tireuse au niveau de l’escrime Gwladys SAKOA GBAHI, la judoka Dabonne ZOULEIHA, la nageuse Talita TE FLAN, sans oublier Me Emmanuella ANE, vice-présidente de la Fédération ivoirienne de taekwondo, seule femme arbitre sur les trois arbitres africains de taekwondo. 

Vous êtes plus que des championnes, vous êtes des modèles. Vos performances sont le résultat du travail abattu et surtout la recherche constante de l’excellence. Vous donnez ainsi un bel exemple à toutes les femmes de Côte d’Ivoire. Même si vous n’avez pas remporté de médailles, vous avez vaillamment défendu les couleurs nationales.

J’invite donc les femmes de Côte d’Ivoire à réserver un accueil chaleureux à la délégation ivoirienne ce samedi 27 août 2016.

La Côte d’Ivoire est fière de vous ! 

Les femmes de Côte d’Ivoire vous saluent !

Merci et bravo !

 

Euphrasie KOUASSI-YAO 

Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant

 

Publié dans Actualité

Lancée au foyer des jeunes de Bongouanou avec la cérémonie officielle suivie d'une visite de l'usine de fabrication des briquettes de balles de riz, la sensibilisation communautaire pour la diffusion des briquettes a débutée par le village d’Abongoua. Ce village situé à 11 kilomètres de Bongouanou est réputé pour sa production de riz exercée pour la majorité par des groupements de femmes. L’espace de rencontre de ces productrices a servi de cadre pour la sensibilisation. C’était ce Jeudi 18 Août 2016. 

L’équipe de mobilisation composée de la délégation du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant et du représentant du FIRCA a pu s'adresser aux membres de ces coopératives auxquels se sont joints des producteurs individuels. Ils ont été sensibilisé en français, en langue locale, l’Agni  et en malinké sur la nécessité de protéger l'environnement et les avantages de l’utilisation des briquettes de balles de riz. 

Acquiesçant et applaudissant, l'auditoire s’est dit favorable à ce projet et a manifesté le désir que cela se fasse le plus tôt possible car les balles de riz inutilisables jonchent les artères alors qu’elles permettront de réaliser de la valeur ajoutée grâce à leur vente. 

Les femmes par la voix de leur présidente ont remercié l’équipe pour ce projet qui constitue pour elles une bonne nouvelle car sans revenir sur les avantages relevés par les uns et les autres, elle a avoué que l’utilisation des briquettes leur épargnerait les longues marches qu’elles effectuent régulièrement pour rechercher du “fagot” qui d’ailleurs se fait de plus en plus rare. « C’est une grosse épine que les briquettes viennent enlever de nos pieds »  s’est- elle empressée d'ajouter.

C’est donc avec des acclamations que ces hommes et femmes, venus se prêter à la sensibilisation ont dit « aurevoir » à l’équipe non sans leur avoir signifié leur désir de recevoir des cours d’alphabétisation. 

Après  Abongoua, ce fut au tour des populations de la ville de Bongouanou, ce même jour d’être sensibilisées sur l’utilité et la nécessité des briquettes de balles de riz. Comme à Abongoua, les populations ont manifesté de l'intérêt pour ce produit.

Ensuite, cap fut mis sur  les villages de Koffikro ,Broukro et Ahorrosso, tous dans  le département de Bongouanou. Là encore le constat fut le même. Les populations sorties nombreuses se sont dites  prêtes pour accueillir à “bras ouverts” les briquettes de balles de riz.

Notons qu'après cette étape, un atelier bilan sanctionnera cette phase pilote de Bongouanou et marquera le démarrage de la campagne dans les villes de Gagnoa, Bouaké, Korhogo et Man.

 

Publié dans Actualité

Protéger l'environnement, participer au développement durable, promouvoir l'autonomisation de la femme et sa pleine participation au développement local et à l’émergence de la Cote d’Ivoire, tels sont les objectifs du “Projet de diffusion de briquettes de balles de riz et de foyers améliorés.

C’est un projet initié par le Fonds Interprofessionnel de Recherche et de Conseil Agricole (FIRCA) et le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l'ouest (PPAAO) et exécuté le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant. 

 Dans le cadre de sa mise en œuvre une grande campagne de mobilisation communautaire autour du projet a été organisée par les initiateurs. Cette campagne concerne cinq (5) villes à savoir Gagnoa, Bouaké, Korhogo, Man et Bongouanou qui d’ailleurs est la ville pilote.

 La cérémonie de lancement prévue à cet effet s’est tenue sous le Parrainage de la Ministre  Euphrasie KOUASSI YAO au foyer pilote de Bongouanou, le Mercredi 16 Août 2016. Elle  a drainé un nombre impressionnant de personnes en qualité et en quantité. Femmes, jeunes, vieux, autorités administratives, coutumières, religieuses, associations et ONG, tous étaient présents pour assister au lancement officiel de ce projet innovateur.

Le représentant du FIRCA, Monsieur Jean-Paul  LORNG a présenté le projet. Il a signifié que les briquettes de balles de riz sont des biocombustibles fabriqués à partir du son de riz. Elles sont utilisées en remplacement du charbon et du bois de chauffe. Elles permettent de lutter contre la déforestation et la destruction de la couche d’ozone. Elles sont une solution contre les longues et difficiles corvées de recherche de bois. 

Monsieur LORGN a précisé que les briquettes de balles de riz  sont pourvoyeuses d’emplois et créatrices de richesses. Elles créent toute une chaîne d’emplois de l’approvisionnement en son en passant par la fabrication jusqu’à la commercialisation. Elles permettent donc de lutter contre le chômage. Au-delà de cet aspect capital, les briquettes sont mises gratuitement à la disposition des populations pendant une période donnée. Ensuite, elles seront mises en vente à un faible coût. Elles ont été conçues pour les commerces et les ménages économiquement faibles.

A la suite de cet exposé fort applaudi, la Directrice de la Formation et de l'Autonomisation de la Femme au Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant, Madame KOUADIO Marie KONE a salué  la forte mobilisation  qui démontre de la ferme volonté de la population de Bongouanou de ne point rester en marge du développement. Elle a félicité les femmes de Bongouanou  pour leur dynamisme. «  Vous faites la fierté du Moronou et de la Côte d’Ivoire car vous êtes de grandes productrices de produits agricoles dont  le riz, première denrée de  consommation de la population ivoirienne. Cependant, vous devez passer à l’étape supérieure en devenant de véritables entrepreneurs et femmes d’affaires digne de ce nom.  Vous  devez vous rendre incontournables en tant qu’actrices de développement. Pour cela, il vous faut, par vos actions participer efficacement au développement durable en préservant l'environnement grâce à l'utilisation des briquettes de balles de riz. ». Elle a conclu en indiquant que le moment est favorable pour que les femmes portent haut leur voix à travers leur pleine participation au développement et à l'émergence de la Côte d'ivoire.

Le préfet de département, Monsieur LEBOUATH Kesquant, présidant la cérémonie a remercié le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant ainsi que le FIRCA et le PPAAO pour avoir choisi Bongouanou comme ville pilote de ce projet combien de fois important.  Il  les a rassurés  de la réussite du projet  dans le département   car il a foi en sa population qui ne ménage aucun effort pour participer au développement de la région. En plus, c’est une région où la  principale activité demeure la production de riz avec une prédominance des femmes  dans ce secteur. Elles ont également fait de la restauration l’un de leur principal « gagne-pain ». Au vu de tous cela il a déclaré que ce projet est  salutaire pour  la région du Moronou.

Une visite guidée de l’usine de décorticage de riz AMC-FP,  spécialisée dans la fabrication des briquettes où une démonstration de la fabrication de ces  briquettes a été faite a mis fin à la cérémonie de lancement faisant place à la sensibilisation sur le terrain.

 

 

Publié dans Actualité

Le Mercredi 17 août 2016, une délégation du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant s’est rendue à Gagnoa pour apporter le soutient moral et la compassion du Gouvernement. «C’est toute la Côte d’Ivoire qui est dans la douleur, nous sommes ici au nom du gouvernement ivoirien pour vous dire yako, mais aussi  pour vous réconforter. Nous avons été instruits par Madame le Ministre Euphrasie KOUASSI YAO pour vous assister»  a indiqué la Directrice de la Famille, Madame GUY DOH Marie-Claire qui conduisait la délégation du Ministère. 

La somme de  700 000 F,  des vivres et non vivres ont été remis par les représentants de Madame le Ministre aux parents des victimes. 

Monsieur Kouamelan Joseph, à la fois porte-parole de la communauté senoufo, de la famille,  et des collègues du défunt, a remercié le gouvernement et particulièrement la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant pour son acte de solidarité à la cause de Mr Coulibaly Peyougo Raphael qui a trouvé la mort dans cet incendie.

Rappelons que ce sont au total six personnes d’une même famille qui ont trouvé la mort dans cet incendie.

 

Publié dans Actualité

C’est une petite grâce océane débordante de santé, toute souriante que nous avons accueilli ce Jeudi 11 Août 2016 à a salle de conférence du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant. La sévère hydrocéphalie  dont souffrant cette fillette n’est plus qu’un lointain souvenir.

 La petite grâce océane âgée maintenant de un (1) an et trois mois a recouvré totalement la santé. Cette guérison qui est une grâce ;  la petite grâce  la doit au Ministère en charge de la protection des enfants en collaboration avec l’ONG KIM Onlus. En effet,  le 13 Novembre 2015, ces deux partenaires ont permis à la petite de s’ envoler  pour l’ Italie où elle y a  subit durant huit ( 8) mois deux opérations chirurgicales et plusieurs soins médicaux, le tout entièrement pris en charge par l’ONG italienne Kim ONLUS.

De retour en Côte d’ Ivoire,  selon le représentant de l’ ONG en Côte d’ Ivoire, Docteur KOUAHO N’guessan :  « il est apparu judicieux  voir nécessaire pour  l’ ONG  et la  mère , Madame KOUAKOU Marthe, de  venir présenter au Ministère le résultat formidable de cette action sociale combinée , qui a permis de redonner l’ espoir , la joie de vivre et le sourire à cette famille jadis désemparée, désespérée et à cet enfant martyrisé par la maladie ».

En plus de cette prise en charge, Kim ONLUS par le biais de son représentant , a séance tenante remis une somme de deux (2) millions à la mère pour lui permettre d’entreprendre une activité génératrice de revenus afin de se prendre en charge ,être autonome, subvenir aux besoins de ses enfants et participer ainsi à la marche de la côte d’ ivoire vers l’ émergence. En outre, KIM Onlus de par la voix de son représentant pays a dit ne pas s’arrêter à cette action. L’ONG  prévoit intensifier son action sur le terrain, en Côte d’ Ivoire pour répondre aux besoins de santé d’autres enfants vulnérables et dont l’état de santé précaire nécessite des soins complexes et coûteux en Côte d’ Ivoire et ou à l’étranger.

C’était un moment de vive émotion qui a envahi la salle lorsque la mère a pris la parole pour dire entre deux sanglots « MERCI ».  Elle a remercié le Ministère pour avoir permis à sa fille de bénéficier de cette aide qui lui a redonné vie. « Vous venez ainsi de faire renaître mon enfant en lui donnant une seconde chance. Je vous en saurais éternellement reconnaissante ».  a-t-elle indiqué. Elle a également remercié l’ONG qui la main sur le cœur a pris tous les frais médicaux de sa fille en charge et comme un messie vient encore de lui remettre cette énorme somme d’argent pour que sa famille vive à l’abri du besoin et dans de conditions meilleures. 

Elle a rassuré les donateurs de l’utilisation optimale et utilitaire de cet argent. «  Soyez sûr que vous serez fière de moi quant à l’utilisation de ces deux millions qui apparaissent pour moi comme des milliers de millions. Je sèmerai cet argent comme des graines en de bonnes terres et je veillerai sur la semence  sans relâche  afin qu’elle produise en abondance » a-t-elle rassuré.

Monsieur le Directeur de Cabinet, KOUAKOU Magel, représentant la Ministre Euphrasie KOUASSI YAO prenant la parole a témoigné sa gratitude à KIM Onlus pour sa collaboration avec le ministère qui contribue amplement à l’atteinte de plusieurs objectifs du celui-ci à savoir :

-Promouvoir le bien- être des familles et des enfants ;

-Contribuer à l’autonomisation de la femme ;

-Promouvoir le droit à la santé des enfants de toutes les couches sociales surtout ceux issus de familles démunies.

Il s’ est ensuite réjouie de l’ état de santé de la petite océane avant de prodiguer des conseil à sa mère sur l’ utilisation efficace des fonds à lui remettre.

Notons que l’ONG KIM Onlus est une organisation à but non lucratif  qui œuvre dans le domaine de l’assistance médicale au profit des enfants démunis.  Et cette assistance s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet dénommé « coopération pour la santé de l’enfant en Côte d’ Ivoire ».  L’accord de partenariat a été signé le 25 Mars 2015 entre cette ONG et le Ministère de la Solidarité, de la femme, de la famille et de l’Enfant maintenant Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant.

 

Publié dans Actualité

Le mardi 02 aout 2016, l’Ecole Militaire Préparatoire Technique (EMPT) de Bingerville a abrité une double cérémonie, celle de la sortie de la 70ème  promotion et la remise des prix aux élèves les plus méritants.

Crée en 1939 sous l’appellation « Ecole des enfants de Troupe », l’EMPT de Bingerville était uniquement réservé aux garçons. Depuis 2013, Par la volonté de SEM Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire d’ouvrir les portes de cet établissement aux filles, l’on en dénombre  aujourd’hui 92 qui en font la fierté et dont le niveau est compris entre la classe de 6ème  et celle de 4ème.

Parrainée par Madame Dominique OUATTARA, Première Dame de Côte d’Ivoire, la promotion « travail » a obtenu un taux de réussite de 97% au bac face à 42% sur le plan national. Elle a aussi bénéficié de sa marraine des dons d’un montant de 26 millions comprenant des ordinateurs, des ouvrages scolaires, des machines à coudre, des chaises, des téléviseurs et de l’argent en espèce.

Au nombre des officiels venus accompagnés la Première Dame, la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, Mme Euphrasie Kouassi YAO a aussi félicité les meilleurs élèves jeunes filles de l’EMPT en leur remettant des prix d’excellence portant son nom et comprenant des fournitures scolaires. Rappelons que ces dons sont à ajouter sur la liste déjà longue des présents remis par la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant à l’établissement. 

Le Directeur de l’Ecole, le Colonel SORO Kodan PAGAFORO a remercié au nom des bénéficiaires Madame la Première Dame, tous les bienfaiteurs et promit pour les années futures de continuer à former des personnes ayant des valeurs morales et intellectuelles qui caractérisent l’ivoirien nouveau.

 

 

Publié dans Actualité

«Je suis venue vous traduire les remerciements du Gouvernement ainsi que ma reconnaissance et ma gratitude face à l'impressionnante et exceptionnelle mobilisation dont vous avez fait preuve lors de la célébration officielle de la fête des mères le Samedi 28 juillet au Stade de Bouaké. Oui, sincèrement « MERCI » pour vos bénédictions et votre implication sans faille qui ont fait de cette fête un franc succès ». 

Tels fut les premiers mots prononcés par la Ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l'Enfant, Madame Euphrasie KOUASSI YAO, ce Samedi 30 Juillet 2016 au Centre Culturel Jacques AKA.  La Ministre s'adressait ainsi aux autorités administratives, politiques, coutumières et religieuses, aux acteurs de la société civile, aux associations et organisations de femmes et de jeunes du Gbêkê.

En plus de ces remerciements du Gouvernement et de la Première Dame, Madame Dominique OUATTARA, la Ministre, fille de cette région y apportait en outre un message de soutien et de réconfort du Gouvernement aux populations de Bouaké.

En effet, le Vendredi 22 Juillet, ces populations ont vécu des moments atroces dus à des manifestations populaires contre la hausse du coût de l'électricité. Celles-ci ont occasionnées d'énormes dégâts matériels et une perte en vie humaine. La Ministre a visité ces sites saccagés. Elle a déploré cette situation tout en relevant que la violence est une arme destructive et pitoyable. Ces manifestations ont ébranlé la quiétude des familles de cette belle cité. Elle a donc demandé aux uns et aux autres de s’éloigner de tout ce qui pourrait perturber l’unité et la cohésion de la famille, de la société et de la Nation. “ Cherchons toujours à régler nos problèmes par le dialogue qui est l’arme des forts et dans le respect des autorités et des institutions” a-t-elle indiqué.

Elle a ajouté que Bouaké retrouve peu à peu son dynamisme d’antan, sa beauté et sa place dans le tissu économique ivoirien. Il est donc inconcevable que cette belle ville aux potentialités énormes connaisse un regressement.  A cet effet, la Ministre a invité les populations et surtout les jeunes et les femmes à la culture du dialogue, à la promotion des valeurs citoyennes, gage de création de richesse, de cohésion sociale et de développement. Elle a ensuite exhorté cette population à s’inscrire dans le dynamisme de développement prôné par le Président de la République SEM Alassane OUATTARA pour une Côte d’Ivoire forte et émergente.

Notons que la Ministre avait à ses côtés le Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Monsieur Paul Koffi, également fils de la région.

 

Publié dans Actualité

Mme Euphrasie KOUASSI YAO, Ministre  de la Promotion de la Famille, de la Femme et de l’Enfant a reçu en audience le réseau Ivoirien des Femmes Administrateurs de Côte d’Ivoire (RIFEMAD), le Jeudi 28 Juillet 2016, dans les locaux dudit Ministère.

Venues, présenter officiellement l’organisation, les femmes administrateurs ont profité de l’occasion pour féliciter la Ministre pour sa nomination.

« Nous sommes fières de vous, car en tant que membre de ce réseau, vous êtes l’image de la femme battante et engagée », tels sont les propos de Mme ASSI ASSI Célestine, porte parole des femmes administrateurs présentes.

Elle est par la suite revenue sur quelques missions du RIFEMAD qui se traduisent par la prise de conscience des femmes au sens élevé de devoir, la contribution à la consolidation du concept de bonne gouvernance, l’établissement de partenariat avec des femmes d’autre horizons et la culture d’un esprit d’union, d’entraide et de solidarité entre les femmes, …

Elle a terminé son propos par un plaidoyer en vue d’une attribution équitable des postes de décision entre les hommes et les femmes dans l’administration Ivoirienne.

La Ministre a  salué cette initiative et a encouragé ses hôtes à continuer ce combat pour plus de représentativité de la femme dans les instances décisionnelles du pays.

Ce fut aussi  l’occasion pour la Ministre d’encourager ses sœurs à participer massivement à la révision des listes électorales et aux élections en Côte d’Ivoire.

Elle a réaffirmé l’adhésion et l’engagement du Président de la République, SEM Alassane OUATTARA et de tous les membres du gouvernement à la cause la femme. 

« Soyez plus visibles sur le terrain à travers des actions de sensibilisation et d’entraide en faveur des populations, des femmes et en particulier des jeunes filles » a conseillé la Ministre. 

La Ministre a enfin mis le RIFEMAD en mission, pour une actualisation des données chiffrées des places occupées par les femmes dans tous les postes de décision du pays. 

 

Publié dans Actualité