Vous êtes ici : AccueilProgrammes / ProjetsFiltrer les éléments par date : mai 2018

La Ministre de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la Solidarité, le Professeur Mariatou KONE a procédé ce dimanche 6 Mai à la pose de la première pierre d’un complexe composé d’école, de bureaux, de logements et de mosquée à Tombougou-Samogosso, deux  villages distant de 500 mètres  situés à quelques encarbures de Boundiali.   

 Bien que distant de quelques mètres, ces deux villages peinaient à s’entendre. Tombougou et Samogosso se querellaient  presque tout le temps. 

Pour parvenir à une situation paisible et cohésive, la Ministre Mariatou Koné, fille de la région a trouvé la solution : les unir et les réunir autour de ce qu’ils ont en commun : la religion. 

La cérémonie de pose de la première pierre en est la parfaite illustration d’autant plus qu’elle résulte de plusieurs échanges entre la Ministre et les deux communautés.  

« Chacun des deux villages voulait son centre de santé, son école, sa mosquée, son foyer des jeunes, alors qu’ils sont si proches, ils ne sont distant que de 500 mètres. Nous nous pensons qu’il faut les convaincre de se mettre ensemble autour des projets communs. Pour en arriver là, il a fallu plusieurs médiations pour qu’enfin les deux communautés trouvent un consensus autour du site devant abriter le futur complexe » a expliqué succinctement la Ministre Mariatou Koné en charge de la Cohésion sociale en Côte d’Ivoire. 

Aussi les a-t-elle exhortés à maintenir le cap de l’entente retrouvée et de travailler main dans la main pour la réussite du projet. «  Chers parents, sans la paix, rien de grand ne peut être réalisé. Votre entente porte déjà ses fruits. La preuve, hier vous avez bénéficié d’école, de château d’eau, de foyer des jeunes et aujourd’hui de ce complexe. Nous vous prions de rester soudés. La mosquée symbolise votre unité autour du Dieu Unique que vous adorez. Au nom de ce Dieu, je vous recommande de vivre en harmonie » a indiqué le professeur Mariatou Koné. 

Pour boucler le financement du projet, la Ministre Mariatou Koné a sollicité la fondation saoudienne  ‘’Maktab Tahahoun’’

Le président de ladite fondation, Abdallah Hamri, qui a effectué le déplacement en Côte d’Ivoire depuis le Royaume de l’Arabie Saoudite  estime qu’il est important pour la fondation qu’il dirige d’accompagner la Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité. « Il est rare, sinon que c’est la première fois qu’un ministre nous sollicite. Cela est une preuve évidente du prix que vous accordez à la cohésion et à la paix. Nous sommes très heureux de vous accompagner et nous en sommes fiers », s’est félicité le président de la Fondation. Il a ensuite  recommandé aux deux communautés de se mettre ensemble pour la construction de cet édifice. 

Outre les filles et fils de la région,  la cérémonie de  pose de la première pierre a enregistré également  la  présence des autorités administratives, religieuses et coutumières notamment les chefs  de village  de Tombougou-Samogosso.  

 

Publié dans Actualité

L’édition 2018 du concours national de la famille modèle   a été lancée le vendredi 20 Avril à Abidjan par le Professeur Mariatou KONE  Ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité. 

Les inscriptions qui ont démarré depuis le 20 Avril  prendront fin le vendredi 11 Mai prochain. Les familles sont donc invitées à s’inscrire dans les préfectures et les directions régionales du Ministère de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité et à la Direction de la famille sise à Abidjan.

 

Trois critères majeurs ont été retenus en vue d’évaluer   les candidats. Ce sont  l’unité du couple et de la famille, les relations sociales et le service à la communauté. 

Institué par le Président de la République son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, le prix d’excellence de  la meilleure  famille vise selon le Ministère  à encourager les familles à s’attacher aux valeurs sociales fondamentales,  à les inciter à la cohésion en leur sein et avec leur entourage puis à les  amener également à occuper pleinement leur place en tant qu’acteur dans le processus de développement du pays »

 

Publié dans Actualité